Les cigares préférés d’Alfred Hitchcock

Dans le monde des cigares, l’une des déclarations les plus brillantes et les plus audacieuses appartient à Alfred Hitchcock. « Il n’y a pas de meilleure combinaison qu’un cigare et une vodka russe », a déclaré le grand réalisateur, scénariste et producteur, connu dans le monde entier pour ses films psychologiques intenses dans le genre du « thriller ».

La vie et la voie créative d’Hitchcock sont uniques, tout comme le genre du thriller dans lequel le réalisateur a atteint les sommets est unique. Après une longue ascension – de l’assistant électricien au réalisateur – Alfred Hitchcock, pour la première fois dans le monde du cinéma, a ouvert aux spectateurs des films en noir et blanc plein de suspense avec tout l’éventail des émotions que l’on peu attendre dans ce genre de chef d’oeuvre.

Beaucoup considèrent Hitchcock comme l’un des rares réalisateurs vraiment géniaux. Possédant, bien sûr, un énorme talent, Alfred Joseph Hitchcock est en même temps resté un excellent vendeur. Et le cigare a joué un rôle important dans la promotion de ses oeuvres.


Le réalisateur, qui a véritablement révolutionné le monde du cinéma, est devenu l’un des premiers réalisateurs à se produire devant le public et à communiquer directement avec les téléspectateurs et les fans. Hitchcock était toujours accompagné à de tels moments par un cigare. Et le réalisateur prenait le temps de fumer un ou deux cigares, à communiquer avec le public.

La marque préférée de Hitchcock était les cigares Montecristo. Avec leur aide, il a réussi à créer une atmosphère particulière, semblable à celle de ses propres films. Les nuages de fumée épaisse, qui accompagnaient le metteur en scène, lui donnaient cette image de tristesse et de mystère. Avec son chapeau melon incontournable et le cigare allumé entre les dents – le réalisateur a réussi à se forger une image charismatique. A chacune de ses présentations, les effets sur les spectateurs se sont multipliés et le plus grand nombre possible de personnes ont tenté de rencontrer le réalisateur. En faisant ainsi la promotion de ses films, Hitchcock a démocratisé davantage le cigares aux yeux des téléspectateurs et des fans.

Étant un grand amateur de cigares cubains de qualité, Alfred Hitchcock a accordé une grande attention à leur univers. Le cigare apparait donc régulièrement dans ses films en rôle secondaire renforçant certains traits des personnages. On sait que Hitchcock, en tant qu’amateur, a personnellement enseigné aux acteurs l’art de la dégustation du cigare – comment allumer correctement un cigare, comment le tenir correctement et que faire quand le cigare est allumé. Littéralement obsédé par la perfection et la précision, le réalisateur n’autorisait pas qu’un cigare soit mal fumé dans un de ses films. C’est pourquoi nous pouvons facilement dire qu’un spectateur attentif aux films de Hitchcock peut y trouver une sorte de manuel sur le thème de « comment fumer un cigare correctement ».


    Si vous regardez attentivement les films d’Hitchcock, l’image du cigare y est toujours présente, dans une mesure plus ou moins grande. Ce sont les cigares qui donnent aux films du grand réalisateur un sens spécial, presque sacré. Et les cigares apportent également aux personnages le mystère insaisissable qui est devenu la marque de fabrique des films du maître.

    Partagez cet article...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *