Le cigare le plus cher au monde

Le point commun des amateurs du monde entier est, bien sûr, l’amour profond du cigare, mais surtout une attirance pour la complexité de ses arômes et ses saveurs. Forces, origines, tailles – Autant de déclinaisons possibles qui font toute la complexité et la richesse de l’univers du cigare. Tandis que certains amateurs de cigares aime se couper de la routine avec une pause accompagnée d’un bon cigare, d’autres dégustent chaque cigare pour en apprécier toute la richesse organoleptique. Un cigare peut être beaucoup plus qu’un simple moment de détente. Fabriqué et préparé avec soin, il peut être une œuvre d’art, incarnant le luxe et, bien sûr, un certain statut. Parce que les cigares vraiment exclusifs ont leur prix. Bien que le cigare se démocratise de plus en plus il est encore de nos jours et ce depuis ça découverte réservé au personnes les plus aisées qui se permettent des fois la dégustation de cigares très chers.

Un vrai cigare haut de gamme fabriqué à partir de tabac multi-fermenté, fabriqué par les meilleurs et les plus expérimentés Torcedores dans le plus pur artisanat, nécessite des années de travail très exigeant et a donc bien sûr une valeur. Dans le segment haut de gamme, l’amateur de cigare peut facilement dépenser 30 francs ou plus pour un seul cigare, mais obtient donc des cigares d’exception, une finition parfaite et un plaisir durable: comme le Cohiba Behike BHK 56. L’opus x lost city ou, si vous l’aimez, orné d’un belle cape, le Royal Danish Cigars Regal Blend Danish West Indies Queens # 1 Gold ou celui qui a été emballé à la main avec des feuilles d’or de Daniel Marshall. Mais là où il y a de l’exclusivité et des cigares coûteux, l’aficionado conscient de la rareté et du prestige de la chose souhaite toujours l’ajouter à sa collection. Finalement l’exception parmi les cigares de luxe, créé le cigare le plus cher au monde.

Le Royal Danish Cigars Regal Blend Danish West Indies Queens # 1 Gold

Cohiba Behike 2006 – le cigare le plus cher du monde pour l’anniversaire de la marque

Cuba , le pays du cigare par excellence. Prononcer simplement le nom Cuba suffit à ravir les aficionados du monde entier. Aucun autre pays n’a une culture comparable et est autant synonyme d’art des cigares. Il n’est pas étonnant que le cigare le plus cher du monde soit d’origine cubaine. Et de quelle maison pouvait-elle venir, sinon de la maison de Cohiba ? Probablement parce que la marque historique était depuis ses débuts la plus exclusive et la donc la plus prestigieuse de tout le pays.

À l’origine, les cigares Cohiba étaient exclusivement roulés par le maître Torcedor Eduardo Rivera exclusivement pour Fidel Castro. Connu par le public sous le nom Cohiba en 1966, ces cigares haut de gamme ne sont disponibles que sur le marché que depuis 1982. Ils sont fabriqués sans exception de tabac triple-fermenté Totalmente a mano à El Laguito. « Totalmente a mano » signifie que les cigares sont fabriqués entièrement à la main – un terme utilisé uniquement comme sceau d’approbation pour les cigares cubains, bien que des cigares soient également produits à la main dans d’autres pays (généralement sous le nom de « Hecho a mano » ).

Aujourd’hui, en plus de la série classique, la série 1492 , en particulier, est populaire, sous laquelle sont vendus les Siglo I à VI. La série a été introduite en 1992 à l’occasion de l’anniversaire de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, chaque Siglo représente un siècle depuis la découverte du continent.

À l’occasion du 40e anniversaire de la marque en 2006, il était clair qu’un cigare très spécial devait être créé pour cette occasion: le Behike 2006 est donc arrivé et s’est présenté comme le cigare le plus cher du monde. Comme depuis les premiers jours de la marque, tous les cigares de la série Behike ont été entièrement réalisés à la main par une seule personne. Bien sûr, le meilleur et le plus expérimenté Torcedor de la maison a été sélectionné pour la production. Le Behike a été produit seulement dans une édition de 100 boîtes de 40 cigares, chacune avec deux bandes en or – bien que: « boîtes » peut ne pas être le mot juste. Plutôt, dans des caves à cigares de fabrication française du fabricant Elie Bleu, bien sûr, chacune numérotée individuellement. Le prix d’une œuvre d’art si exclusive : 17 000 francs suisses, donc chaque Behike coûte l’équivalent de 425 CHF. Un grand prix pour un grand cigare, qui représente bien sûr aussi un véritable objet de collection.

Ce cigare de luxe est maintenant épuisé, mais le nom Behike est toujours synonyme de la série premium dans la maison Cohiba. Les cigares Behike sont encore limités. La raison en est qu’une quatrième feuille de tabac (« Fortaleza 4 ») est utilisé dans la fabrication. Ce tabac est issu des deux feuilles au sommet d’une plante de tabac, qui ne sont pas formées par chaque plante.

Davidoff Oro Blanco – la perfection la plus noble pour les moments spéciaux

Le cigare le plus cher encore, car il existe actuellement d’autres cigares parmi les cigares les plus chers au monde disponibles sur le marché pour satisfaire tout besoin de luxe ou de statut dans le monde des cigares. Ce second fameux cigare est le Davidoff Oro Blanco . Si le terme cigare premium n’était pas déjà là, il aurait pu être inventé sans problème pour cette petite œuvre d’art. Les tabacs du Davidoff Oro Blanco proviennent d’une zone de culture exclusive et ont été cultivés exclusivement pour ces cigares. Pour la maturation, les cigares ont eu douze ans pour créer un arôme qui ne satisfait que les plus hautes exigences. Bien sûr, l’Oro Blanco est encore bien limité: 60 détaillants spécialisés dans le monde entier peuvent offrir ce cigare de luxe. Bien sûr, l’exclusivité et le luxe ont aussi leur prix ici, le Davidoff Oro Blanco est disponible individuellement pour 500 CHF, la boîte de dix pour 5000 CHF. Un cigare uniquement pour les moments très spéciaux de la vie et probablement pas adapté pour une petite dégustation occasionnelle après le travail …

La marque Davidoff est bien connue de tous les aficionados, car elle est l’une des plus grandes et des plus connues au monde. Davidoff a toujours défendu les cigares de la plus haute qualité qui plaisent aux connaisseurs avertis.

Le père du fondateur, Zino Davidoff, était propriétaire d’un magasin de tabac. Le jeune Zino était donc déjà impliqué dans le monde du tabac, et on peut dire sans exagérer qu’il a consacré sa vie au tabac. En voyageant en Amérique du Sud et en Amérique centrale, il se passionna pour les cigares dès son plus jeune âge et, à son retour chez lui, il transforma son propre magasin à l’adresse de Genève pour les cigares cubains de grande qualité en particulier. Après la fin de la seconde guerre mondiale, il se lance dans la production de cigares. En 1967, il apparait enfin les premiers cigares cubains sous la marque Davidoff. Depuis 1990, les cigares Davidoff ne sont plus produits à Cuba, mais en République dominicaine après une rupture avec la société de cigares « Cubatabaco ». La qualité et la popularité n’en ont pas été gâché, car une chose est toujours restée la même chez Davidoff: l’exigeance envers lui-même et la qualité de ses propres cigares. Pratiquement aucun produit dans le monde des cigares n’est soumis à autant de contrôles de qualité qu’un cigare Davidoff. Une marque haut de gamme pour les connaisseurs haut de gamme, qui revendiquent désormais la première place dans le segment du luxe absolu avec le Davidoff Oro Blanco.

Est-ce qu’un cigare coûte cher ?

Eh bien, qui peut répondre à cette question ? Soyons clair : la qualité a son prix. L’exclusivité aussi – et le luxe également. Ceux qui aiment quelque chose de plus exclusif, apprécient le plaisir, recherchent quelque chose de spécial pour des occasions spéciales, et peut-être même un peu déraisonnable (et peuvent se le permettre aussi), peuvent certainement investir 500 CHF dans un cigare premium qui devra un jour ou l’autre partir en fumée. Mais il est également évident qu’il y a beaucoup de cigares fantastiques pour beaucoup moins cher que ça dans le commerce. Bien sûr, le cigare le plus cher n’est pas forcément le meilleur – et de toute façon, le meilleur cigare n’est pas celui que l’on croit. Parce que le meilleur cigare est toujours celui qui vous convient le mieux…

Partagez cet article...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *