Les cigares Dominicains

Beaucoup débattent pour savoir quels sont les meilleurs cigares, les dominicains ou les cigares cubains. Même si les cigares cubains peuvent être plus reconnaissables, les cigares de la République dominicaine sont de la même qualité supérieure.
Bien que les cigares dominicains ne soient pas connus pour être aussi forts que les cigares cubains, ils ont tendance à être légers à moyens avec de nombreux arômes corsés et avec beaucoup de mélanges particulièrement complexes. Ils existent dans une grande variété d’arômes, de couleurs et de prix et beaucoup ne peuvent pas résister à un cigare dominicain.

La République dominicaine est située dans les deux tiers orientaux de l’île caribéenne d’Hispaniola, avec Haïti à l’ouest. Tout comme à Cuba, le tabac est cultivé en République dominicaine depuis des milliers d’années, après avoir été cultivé et fumé par les populations autochtones Taino de l’île.

cigare dominicain davidoffC’est la nationalisation de l’industrie de cigare cubaine et l’embargo des Etats Unis qui a amené certains des meilleurs producteurs de cigares de Cuba en exil en République dominicaine et dans d’autres pays d’Amérique latine. Bénéficiant d’un climat parfait et d’un sol fertile, la République dominicaine est devenue la base principale pour les propriétaires d’usines et est maintenant le premier producteur de cigares haut de gamme dans le monde.
La République dominicaine a connu une croissance très importante dans la culture du tabac au cours des 25 dernières années, et plusieurs producteurs de cigares importants ont été attirés par la région, non seulement pour son climat et son sol, mais aussi en raison de la situation économique et politique stable plus récente. La République dominicaine exporte maintenant plus de 350 millions de cigares chaque année.

La zone de culture primaire est près de la ville de Santiago, dans la moitié nord du pays, qui est connue comme la vallée Yaque et la vallée du Cibao River. La région de culture du tabac principale de la République dominicaine offre un environnement semblable à celui de Cuba qui est parfait pour la culture de tabac de haute qualité.

La République dominicaine est surtout connue pour ses sous capes contrairement à la Vuelta Abajo de Cuba, la République dominicaine n’a pas de production de feuilles de tabac pour les capes en raison de la topographie et du vent de la République dominicaine, ce qui rend presque impossible au tabac destiné aux capes de croître. La plupart des usines dépendent des importations pour les capes : du Cameroun, du Nicaragua, du Brésil, de l’Équateur et du Connecticut.

Il a fallu attendre le début des années 1990, lorsque Carlos Fuente Jr. de Arturo Fuente cigares a réussi avec succès sa mission de faire croître des plants de tabac pour les capes en République dominicaine. Avec des millions investis et l’utilisation de tentes pour faire de l’ombre, les premières feuilles de tabac de capes réussies sont sorties en 1992 et le premier puro dominicain a été créé et est connu comme l’Opus X.

Partagez cet article...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Une pensée sur “Les cigares Dominicains”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *