On échangeait du tabac contre des femmes ?

Lorsque l’on est amateur de cigares, il est intéressant ou important de retracer l’histoire du tabac à travers le monde. Au travers de l’article qui va suivre nous allons alors partir à l’époque des colons britanniques qui utilisaient le tabac comme monnaie d’échange contre des femmes !

L’échange du tabac contre les femmes remonte à la fin du 16ème siècle, début du 17ème où l’un des faits marquants de l’histoire de l’Angleterre fut la période de grande consommation nationale de tabac qu’a enregistré le pays à cette époque. Hommes, femmes et mêmes les enfants étaient des fumeurs. Fumer une pipe était un phénomène universel.
tobacco plants virginia

L’Angleterre en manque de tabac

Tous les anglais fumaient. Au niveau international, l’Angleterre était un des acteurs très actifs du commerce du tabac mais pas en tant que producteur mais en tant que grand consommateur mondial. Or, toute la production mondiale de tabac était concentrée dans les pays ennemis et leurs colonies comme l’Espagne, Portugal, Hollande, Cuba, Porto Rico, le Venezuela et en Amérique du Sud. Une réalité difficile à digérer pour l’Angleterre qui enrichit ses ennemis avec sa réserve de pièces en Argent comme monnaie d’échange pour acheter le tabac consommé par ces citoyens. Consommer plus sans produire son propre tabac ; côté économique, l’Angleterre nageait en pleine détresse.

L’Angleterre et le commerce des femmes

Pour l’Angleterre, la recherche de colonies pour planter du tabac devient primordiale. Cependant, les colons anglais installés à Jamestown en Virginie manquaient de relation amoureuse, aussi échanger le tabac qu’ils plantaient eux même contre des femmes était une solution rationnelle. D’ailleurs les archives le prouvent comme une lettre d’archive rédigée pour un colon installé en Virginie du 21 Aout 1621 qui évoqua l’arrivée d’une cargaison de femmes composée d’une veuve et de 11 jeunes filles pour les colons installés en Virginie.

Jamestown exporta en 1622 vers l’Angleterre près de 27 tonnes de tabac. A Londres seulement, les Anglais ont dépensé 320 000 £ pour du tabac avec plus de 7000 boutiques de tabac enregistrés dans la capitale localisées dans chaque recoin de la ville.

Arrivée des femmes, de l’esclavage, de la croissance

D’autres écrits, font apparaitre qu’en 1619 la population de Jamestown (en majorité des hommes) à accueilli avec enthousiasme l’arrivée d’un navire anglais portant le nom de « young maids to make wives» (jeunes femmes à épouser). C’est donc lors de ce premier convoi que le tabac a été utilisé comme monnaie d’échange contre des femmes. Pour bien comprendre l’histoire, ce premier échange marquait donc un grand tournant à Jamestown avec cette arrivée significative de femmes, donc de sexe et donc la croissance naturelle de la population de Virginie.
Hélas, la même année, cette monnaie d’échange qu’était le tabac, permettait d’introduire l’esclavage en Amérique du Nord britannique. Les années suivantes, la culture du tabac et l’esclavage furent étroitement liés permettant ainsi à la Virginie d’accroître massivement sa production en quelques années.

Partagez cet article...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *