Hoyo de Monterrey

L’histoire de la marque cubaine de cigares Hoyo de Monterrey – n’est pas à proprement parler un conte de fées. Au contraire, la marque a connu un long processus d’apprentissage avec les méthodes «d’essai et d’erreur» de ses fondateurs, mais a finalement obtenu un succès mondial bien mérité.
cigare hoyo de monterrey

Les cigares cubains Hoyo de Monterrey

Les cigares Hoyo de Monterrey sont la seule marque de cigares cubains portant le nom de la plantation de tabac. L’histoire de la marque s’étend jusque dans les années vingt du XIXe siècle.


En 1822, le futur fondateur de la marque, le catalan Jose Hener, achète plusieurs plantations dans la région de Vuelta Abajo. Aujourd’hui, cette région est considérée comme le berceau des meilleures variétés de tabac au monde. Son terroir préféré, la plus belle parcelle d’après Hener a pris le nom de Hoyo de Monterrey (Vallée de Monterrey), et ce nom a donc plus tard donné le nom à la marque de cigares.

Jose Hener était bien conscient de la qualité des rendements de ses plantations. Cependant, cela s’est retourné contre lui – il n’est pas parvenu à trouver les fabricants qui accepteraient de lui acheter du tabac pour le prix qu’il en voulait. Par conséquent, José a finalement décidé d’ouvrir sa propre usine pour la production de cigares.
logo hoyo de monterrey
Jose et son partenaire commercial Miguel Janet ont donc commencé à travailler sur leur propre ligne de cigares. Pour la production de cigares, seules les meilleures feuilles de tabac ont été sélectionnées, et rapidement les nouveaux cigares ont fait parler d’eux. Quelques années plus tard, les partenaires ont acheté une grande usine, La Escepcion, et ont commencé à produire en plus grande quantité.

En 1865, la nouvelle marque s’appelait Hoyo de Monterrey. Cette décision était vraiment brillante, car le nom de la plantation avait déjà été entendu par tous ceux qui s’intéressaient aux bons cigares et au tabac. Par conséquent, Jose a réussi à éviter les coûts liés à la promotion de la marque.

Après 30 ans, José quitta Cuba et ses parts allèrent à son fils. Jusqu’en 1931, la marque appartenait à la famille Hener, après quoi elle fut vendue à la Sociedad Fernandez y Palacio.

À la fin des années 1940, la société a connu différents changements, mais la tradition de fabrication des cigares est restée la même. Le tabac des plantations situées dans la vallée de Monterrey est encore utilisé pour créer des cigares sous la marque Hoyo de Monterrey.


C’est grâce à une sélection rigoureuse des meilleures feuilles de tabac que Hoyo de Monterrey reste un cigare de luxe. Leur structure plus poreuse assure une excellente structure au cigare et une bonne combustion uniforme de la feuille de tabac. Dans l’assemblage de cette marque de cigares, on utilise une quantité de feuilles « ligero » strictement dosée, ce qui permet d’obtenir un goût et un arôme parfaitement équilibrés pour chacun des cigares.

La marque Hoyo de Monterrey a remporté de nombreux prix, qui son visibles sur le logo de la marque. Leur première médaille d’or pour la qualité du cigare a été décernée en 1867 à Paris et, depuis lors, ils ont toujours été présents lors des expositions autour du cigare.

Aujourd’hui, Hoyo de Monterrey est populaire dans de nombreux pays du monde. La qualité constante des cigares de cette marque est complétée par un vaste choix de formes et de variétés. Les cigares Hoyo de Monterrey présentent de nombreux différents modules, ce qui vous permet de choisir un module adapté pour chaque occasion, que ce soit un dîner ou avec une tasse de café le matin.

En ce qui concerne la richesse du choix, nous ne pouvons pas ne pas mentionner la variété d’arômes des cigares Hoyo de Monterrey. Un bouquet d’arômes simples et complexes, évolue au fur et à mesure que la feuille de tabac brûle, en laissant apparaître des notes épicées et terreuses, boisées et fruitées, avec des notes de cacao, de crème, de noix, de cuir et de chocolat. La combinaison de arômes et de ces saveurs donne à chaque cigare Hoyo de Monterrey un goût incroyablement riche et complexe tout en laissant une fin de bouche tout en finesse.

Partagez cet article...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *