La bonne humidification d’un cigare

L’humidification des cigares est le sujet sur lequel le plus de littérature a été écrit. Mais une mise au point est peut-être nécéssaire pour certains. C’est là chose faite …

HUMIDITE RELATIVE du cigare

Je crois que l’humidité est LA caractéristique du cigare par rapport à d’autres produits comme la cigarette. Pour être bien conservé, un cigare doit être humidifié. C’est cette humidification qui va transformer le tabac et lui permettre d’exprimer tout la gamme olfactive du mélange.

L’humidité relative du cigare va s’évaporer en combustion (c’est à dire lors de la dégustation qui vous apporte tant de plaisir). La température nécessaire pour aboutir aux transformations chimiques en air, oxygène, azotes complexes, gaz carbonique et acétal-déhyde ainsi qu’acroléine dépend de l’humidité relative du cigare. La température de combustion s’en trouve réduite proportionnellement. Une température peu élevée (température à laquelle on doit fumer le cigare) favorise l’explosion aromatique du cigare sans amener la dureté d’autres produits que l’on fume (cigarette ou pipe). Une combustion plus vive entraîne une dégradation des arômes ou pyrolyse aromatique (comme un four qui s’auto-nettoie). La sensation de piquant s’en trouve donc de par la même réduite.
cave a cigares
Lorsque la température est correcte le cigare subit des transformations chimiques grâce à l’évaporation de l’eau qu’il contient. D’abord la vapeur d’eau et une partie de l’aérosol se condensent lors des premières bouffées. Cela entraîne alors un réchauffement du cigare. Puis le cigare entre dans son rythme de croisière pour atteindre la température normale de combustion. L’eau du cigare s’est partiellement évaporée. La fumée devient plus lourde et agréable. Un cigare trop sec devient très friable et sous certaines conditions, il peut même se déliter. De plus, il concentre des composés chimiques non totalement brûlés et hautement malsains. Enfin, il est moins bon. Pour certains, une faible humidité relative permet de renforcer le caractère. Mais, en réalité, un cigare sec n’est que l’image de lui même. Et c’est faire déshonneur au subtil travail des concepteurs de mélange que de ne pas correctement humidifier son cigare. L’humidification permet de mettre en exergue les sensations olfactives. Une bonne humidification du cigare améliore le goût et le rend moins nocif pour la santé (contrairement à Zino Davidoff, je ne dirais jamais que le cigare est d’une totale innocuité pour l’organisme. Comme le précise la mention légale : « fumer peut provoquer des maladies graves »). L’humidité a donc le double effet d’améliorer le goût et de l’amener plus rapidement à son meilleur niveau. Mais un cigare trop humide peut pourrir ou moisir (les acariens attaque mon humidor ). Il se consume difficilement et donne une fumée âcre et trop lourde qui empuantie la bouche.

L’humidification du cigare

Le tabac se comporte comme une sorte d’éponge. Dans un milieu sec, il devient sec. Dans un milieu humide il devient humide. Suivant le milieu, le cigare perd ou gagne de l’eau pour s’adapter à l’humidité ambiante. C’est l’humidité relative du cigare. Lorsque l’humidité relative est de l’ordre de 70% ; l’humidité du tabac est de l’ordre de 13% en poids. Dans la majorité des cas et sans tenir compte de la température (de + 5° à + 40°), la quantité d’eau absorbée par le mélange de tabac est presque la même pour une humidité relative donnée. L’humidité relative du cigare est donc primordiale. C’est ce qui importe lors de la conservation.
Le cigare Spa
Il faut donc adapter l’humidité ambiante pour aboutir à une humidité relative au sein du cigare et ce nonobstant la température.

C’est le rôle des armoires et réserves des débitants de cigare que de maintenir une humidité relative constante afin d’assurer le parfait stockage des vitoles. Mais l’amateur se doit de conserver avec la même rigueur les modules.

Pour se faire, il existe plusieurs méthodes. Les premières à usage professionnel utilisent un système combiné de capillarité et d’extraction par ventilateur. Mais de tels appareils nécessitent un entretient très rigoureux. Je ne m’attarderais pas sur ces méthodes. Je préfère me consacrer à ce que chaque amateur peut s’offrir.

Les systèmes par pierre poreuses sont les moins efficaces. Ils impliquent une surveillance quotidienne et un entretient très lourd (de plus ces appareils saturent l’air à 100 % d’humidité relative. Cela entraîne l’émergence de moisissure voir même dans certains cas de pourrissement des cigares. Pour maintenir une humidité descente, il faut ouvrir et  » aérer  » la cave à cigare ou humidor. Un comble !). Les humidifications par éponges sont tout aussi déconseillées parce que l’éponge ne restitue pas correctement l’humidité qu’elle contient même avec les mélanges spéciaux. Seul le dispositif d’humidification  » Précision 70  » de Credo (Registred trade mark) trouve grâce à mes yeux. Il se compose d’un humidificateur qui contient une éponge spéciale en son sein et d’un composé chimique. Ce dernier retient l’humidité au dessus de 70 % d’humidité relative et relâche l’eau qu’il contient si l’humidité relative baisse. C’est le seul mécanisme d’humidification que l’amateur n’a pas besoin de surveiller tous les jours.

Mais malheureusement, il vous faudra toujours surveiller votre cave ( sauf pour l’humidor fait maison) car celle-ci est poreuse et qu’il laisse légèrement circuler l’air ; ce qui n’est d’ailleurs pas plus mal. La cave à cigares doit contenir un bon hygromètre qui vous donnera la mesure de l’humidité relative. Il ne faut pas non plus négliger les cycles d’ouverture et de fermeture de la cave. Lorsque la cave est ouverte, l’air ambiant et généralement sec s’introduit. Il faut fournir jusqu’à 10 milligrammes d’eau par litre d’air (suivant la sécheresse de l’atmosphère) pour compenser l’humidité relative perdue.

Partagez cet article...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

3 réponses sur “La bonne humidification d’un cigare”

  1. Habitant à Tahiti mon problème est l’humidité excessive même dans une boîte à cigare et je suis obligé d’y placer du deesicant… je n’ai trouvé nulle part de cave assurant l’assèchement nécessaire et suis obligé d’utiliser parfois le refregirateur ce qui est partout déconseillé…
    Solution?

    1. Bonjour,
      vous pouvez tester de stocker vos cigares dans une jarre ou une cave à cigares en y plaçant un système d’humidification Boveda 65 ou 69% par exemple. Le système Boveda doit normalement stabiliser l’environnement dans votre jarre ou votre cave à l’hygrométrie souhaitée.
      Vous trouvez ces recharges Boveda facilement sur internet. Ces recharges sont censées stabiliser l’humidité au niveau souhaité.
      Pour rendre plus pertinents votre test placer un hygromètre digital dans votre cave ou votre jarre pour voir ce qu’il en est.
      Tenez nous informés du résultat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *