Laisser vieillir ses cigares comme les meilleurs vins …

Comme ils disent sur les boîtes de Rafael Gonzales : on fume frais (tout de suite), ou on attend presque un an. Ce qui était vrai avec des cigares roulés avec des tabacs bien âgés, et ce qui est de moins en moins vrai. Nous pourrions dire que 5 mois est un minimum pour des vitoles « légères ».

H Upmann Connoisseur des cigares à attendre jusqu'à leur apogée...
H Upmann Connoisseur des cigares à attendre jusqu’à leur apogée…

Pour dater un cigare : souvent, les cigares trop jeunes ont à l’odeur des nuances de foin coupé, avec des dominantes très herbacées (et non boisées). Ce qui se traduit en bouche par une amertume assez désagréable.

Tout le monde a sa propre méthode pour faire vieillir les cigares. Nous pouvons nous tourner du côté de l’école anglaise, c’est à dire aux environs de 60 % d’humidité pour le vieillissement, avec les cigares conservés en boîtes ou cabinets d’origine avec beaucoup d’air autour (et des visites au moins deux fois par mois). Puis conservation à 70 % avant consommation (et, si nécessaire, un coup de jarre pour en huiler un peu plus les capes).

Certains types de cigares vieillissent mieux que d’autres. Un peu comme les vins, des cigares corsés, charnus, puissants, bénéficieront d’un vieillissement plus long que d’autres plus légers, boisés et discrets.

En ce qui concerne le cellophane ou plastique autour de certains cigares, il diminue les échanges cape/air, et ralentit considérablement le vieillissement et/ou la maturation. Mieux vaut le retirer lors de la mise en cave.

Partagez cet article...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *