Cigares Trinidad

Les cigares Trinidad sont considérés parmi les plus « mystérieux » du monde du cigare. Leur histoire est alimentée par des légendes, comme celle concernant les origines de son nom. Selon une version, les cigares ont été nommés d’après l’île de Trinidad, située dans les Caraïbes. Cependant, une autre version (et la majorité des amateurs penchent pour celle là) indique que la marque doit son nom à la vieille ville cubaine de La Santisima Trinidad.
cigares trinidad
Mais il n’y a aucun différend quant à la date d’apparition de la marque – tout est transparent. La marque est officiellement née en 1969, même si elle n’a pas été commercialisée en magasin avant le milieu des années 90. Le choix du nom est attribué à Avelino Lara, directeur de la fabrique de cigares El Laguito, qui a produit de nouveaux cigares. Trinidad a beaucoup en commun avec une autre marque de cigares bien connue – Cohiba. À l’instar de Cohiba, Trinidad était à l’origine produite en quantités limitées et servait à offrir des cadeaux à des politiciens et à des diplomates. Ces cigares ont notamment été présentés à Fidel Castro. Il est curieux qu’en 1992, Avelino Lara ait déclaré que Fidel Castro, qui avait déjà arrêté de fumer, avait cessé de donner comme cadeaux aux diplomates des cigares Cohiba, en les remplaçant par la marque Trinidad. Une telle déclaration a généré beaucoup de rumeurs et de conversations – par exemple, que seul le dirigeant cubain pouvait donner des cigares Trinidad. Dans une certaine mesure, cela a contribué au fait que la marque, jusqu’au milieu des années 90 du siècle dernier, était considérée comme un «choix pour les élus».


Le grand public n’a rencontré les cigares de Trinidad qu’en 1998, lorsque le festival annuel du cigare a présenté Vitol Trinidad Fundadores («fundadores», traduit de l’espagnol, «fondateur»). La longueur de ce cigare était de 192 mm, son diamètre était de 15,9 mm. La recette du cigare Fundadores appartient à Raul Valladares, un des fabricants de cigares de renommée mondiale. Le format Trinidad Fundadores est devenu presque instantanément un véritable succès dans les magasins de cigares de dizaines de pays à travers le monde. Ce n’est pas surprenant : après la présentation de la nouvelle Vitola, la marque Trinidad ne pouvait être dégustée qu’en achetant une boîte aux enchères. Dans le même temps, le prix d’un tel lot atteignait 30 000 dollars (par boîte de 50 cigares). Il est intéressant de noter que lors des ventes aux enchères, la boîte à cigares Trinidad a toujours reçu le nom de « Expiation royale ».
bague des cigares Trinidad
Aujourd’hui, malgré leur disponibilité, les cigares Trinidad sont considérés comme le summum de l’art du cigare et sont très appréciés des amateurs de bons cigares. La haute qualité de ces cigares est perceptible à première vue: l’emballage soigné d’origine, où chaque cigare est assemblé avec un ruban doré, une fabrication tout en finesse, une couleur parfaite de la feuille de cape et un arôme caractéristique et incomparable que l’on sent même dans un cigare à cru.

    Les cigares Trinidad sont très difficiles à produire. Le secret de la richesse gustative de ces cigares est caché dans un tabac spécial cultivé dans les meilleures plantations de tabac de Cuba – Vegas Finas de Primera. Un traitement ultérieur donne à la feuille de cape une riche teinte brune et l’assemblage donne un goût fort et brillant qui se déploie au fur et à mesure que la cigare se déguste.

    Depuis 2003, trois nouveaux formats de cigares Trinidad sont apparus sur le marché: Robustos Extra, Coloniales et Reyes, qui possèdent un pied distinctif (marque des cigares fabriqués à l’usine El Laguito). En 2007, la gamme de produits a été complétée par les cigares Trinidad Limited Edition et Ingenios Vitola. Depuis 2010, Trinidad Robusto T Short est lancé. Des cigares diffèrent par leur format, mais la plupart de ceux qui les ont essayés sont d’accord : Trinidad mérite d’être présenté comme la meilleure marque sur l’ensemble du marché du cigare.

    Partagez cet article...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *