La colle à cigare

La colle de cigare est essentielle à la fabrication des cigares et pourtant rarement considérée. Beaucoup d’amateurs de cigares la voient pour la première fois lorsqu’ils regardent un torcedor en plein travail comme sur cette vidéo sur la fabrication du cigare.

Une colle végétale

Nous pouvons y voir de petits pots contenant une pâte laiteuse et visqueuse dans laquelle le torcedor plonge régulièrement les doigts. Cette substance mystérieuse est la colle à cigare, une colle végétale essentielle à la fabrication des cigares.

La colle à cigare est une colle végétale qui est également utilisée pour les timbres-poste et les enveloppes. La substance tire son adhérence des extraits de plantes et des combinaisons d’amidon ou de dextrine provenant du manioc (yucca) et d’autres plantes comme le maïs, le blé ou le riz.

Utilité de la colle à cigare

La colle à cigare entre principalement en jeu lors de la fixation de la cape et de la coiffe du cigare. Une petite quantité de colle est appliquée sur le bord extérieur de la cape avant qu’elle ne soit enroulée autour de la sous-cape et de la tripe du cigare; la coiffe est collée avec de la colle sur la tête du cigare. Parce que la colle est à base de plantes, elle est comestible et sans danger pour l’homme. Il est également inodore et sans goût, il n’a donc pas d’incidence sur le goût et les arômes du cigare.

Vous pouvez consulter notre article dédié à la cape, la sous-cape et la trip du cigare pour mieux comprendre sa composition.

Dans de nombreuses usines, de la colle à cigares polyvalente est également utilisée pour apposer les bagues à cigare, principalement parce qu’elle est facilement disponible et qu’elle est sans danger pour l’homme. Parfois, en fonction des usines, différentes colles à base d’amidon sont utilisées pour appliquer les bagues.

Étant donné que la colle à cigare serait trop coûteuse à produire en interne, elle est généralement achetée sous forme de poudre et mélangée immédiatement avant l’utilisation. La poudre est dissoute dans de l’eau bouillante et chaude jusqu’à ce qu’elle atteigne la bonne viscosité et que ses propriétés adhésives se développent. Tabacalero Perdomo, par exemple, utilise un adhésif à base de yucca, avec environ 880 kg de colle en poudre entrant dans sa production annuelle de 12 millions de cigares.

Parce que la colle est végétale, sa durée de conservation est limitée une fois reconstituée. Par conséquent, elle est généralement mélangée selon les besoins journaliers. À la fin de la journée, les restes sont placés dans un entrepôt frigorifique et épuisés en un jour ou deux.

Avec ses nombreux autres avantages, la substance amylacée est également rentable; le coût de la colle par cigare est inférieur à un quart de centimes de franc suisse. Les colles à cigare couramment disponibles chez les détaillants spécialisés dans le tabac, souvent utilisés par les fumeurs pour réparer les dommages causés à la cape, ne sont généralement pas de la même substance que la colle utilisée dans les fabriques de cigares. Ces colles d’urgence contiennent souvent de la pectine ou de la gomme arabique, sont surtout pratiques pour un usage domestique et ont une plus longue durée de conservation.

Partagez cet article...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *