Cape, sous cape et tripe du cigare

Cet article vous présente à nouveau la composition d’un cigare, sujet déjà abordé il y a quelques temps, cependant nous avons fait le choix cette fois de l’illustrer avec 2 gifs animées qui vous présentent à merveille le principe de structure et composition mais également une vidéo venant compléter tout ça. La vidéo est certes en anglais mais vous présente de façon précise le travail des différentes cultures du tabac à Cuba.

Voici le lien vers notre article précédent traitant de la composition ou de la structure d’un cigare.

Les feuilles qui composent la tripe et la sous cape

plant de tabacTrois types de feuilles sont utilisés pour former la tripe également appelée Filler en anglais. C’est ce mélange, cet assemblage qui va faire toute la richesse et la complexité aromatique de certains cigares.
La richesse des terroirs à Cuba permettent la culture de feuilles de tabac aux expressions différentes ce qui explique toute la richesse et la complexité des Habanos.

• Les feuilles de type Volado utilisées pour la tripe et la sous cape sont peu aromatiques et principalement utilisées pour leur combustibilité. Elles sont qualifiés de Fortaleza 1 (Force 1) et se situent sur le bas du plant.
• Les feuilles de type Seco ont une expression aromatique moyenne et sont les plus nobles et les plus complexes sur le plan olfactif.
Elles sont qualifiées de Forzena 2 (Force 2) et se situent à mi-hauteur sur le plan.
• Les feuilles de type Ligero situées sur le haut du plant sont les plus expressives et présentent souvent une combustion plus lente.
composition-cigare-2

Les feuilles utilisées pour les capes

Assemblage de la tripe, de la sous-cape et de la cape du cigare
Assemblage de la tripe, de la sous-cape et de la cape du cigare
La cape également appelée Wrapper en anglais ou capa en Espagnol est sélectionnée pour sa finesse et vient finir la surface extérieure du cigare.
Son rôle sur le plan olfactif est faible mais son apparence et son éclat jouent un rôle important pour l’image de la marque de cigare qu’elles représentent.

Deux types de culture

Les feuilles de tabac utilisées pour la composition d’un Habano sont issus du plant Tabaco Negro Cubano qui n’est autre que le plant découvert par Christophe Colomb il y a plus de 500 ans.
Deux formes de cultures produisent les différents types de feuilles cités plus haut.

La culture couverte pour les feuilles de capes

Un voile vient filtrer la lumière du soleil et piéger la chaleur de sorte que les feuilles poussent plus grandes et plus fines. Ce sont les conditions parfaites pour la culture des feuilles de capes qui viendront envelopper le cigare.
Seules les feuilles les plus larges et les plus fines sont sélectionnés pour la confections des meilleurs cigares.
Sur ce mode de culture, nous pouvons noter que les feuilles situées sur le haut du plant produisent des capes plus sombres, tandis que les feuilles situées sur le bas du plant produits des capes plus claires.
Sans surprise les feuilles de capes à cigares sont les plus chers à produire.

La culture en plein soleil pour la tripe et la sous-cape

Ce type de culture est utilisée pour les feuilles qui seront présentes dans la tripe et la sous cape (Ligero, Seco, Volado). La pleine force de l’ensoleillement cubain développe les différentes varietés d’arômes qui par l’assemblage viendront faire toute la richesse et la complexité des meilleurs cigares.

Partagez cet article...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Une pensée sur “Cape, sous cape et tripe du cigare”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *