Honduras : Terre du cigare

C’est par sa superficie le deuxième état d’Amérique centrale (112 090 km²).

Il possède une large ouverture sur le Pacifique et des frontières avec le Nicaragua, le Guatemala et le Salvador.
honduras terroir pour les cigares
Les chaînes de montagnes couvrent les trois quarts de la surface totale et limitent considérablement la circulation interne. Le pays possède un archipel : les îles de la Baie.
On trouve également des marécages et des lagunes sur le littoral caraïbe.

La population (5,8 millions d’habitants) se situe principalement dans les vallées qui jouissent d’un climat doux et tempéré. Elle est composée d’un métissage d’Indiens et d’Espagnols sur le continent, de Noirs sur l’archipel.

Il y a un fort taux d’analphabétisme : environ 26% et la scolarisation en secondaire est de 32%.

L’agriculture représente 57% de la population active et le taux de chômage atteint 32%.

La civilisation Maya était prédominante au nord du pays du IVe au Xe siècle et quelques traces sont visibles à Copan, dans les ruines d’une grande cité. Christophe Colomb y débarque en 1502 et baptise le pays Honduras, qui signifie en espagnol « profondeur » : il faisait allusion aux abysses marines entourant les côtes.

Les indigènes Mosquitos, dirigés par leur chef Lempira, défendirent leur territoire chèrement contre les conquistadores, mais rien n’y fit et le pays fut colonisé par les Espagnols.

En 1821, le Honduras obtient son indépendance et il faudra attendre 1839 pour qu’il devienne un Etat après la dissolution de la fédération centre-américaine. Un régime militaire fut instauré entre 1963 et 1981. La guerre avec le Salvador fut déclarée en 1969 et c’est seulement en 1992 que les problèmes territoriaux furent réglés. En 1981, un président libéral (Roerto Suavo Cordova) fut élu, les liens avec les Etats-Unis se reformèrent.

Aujourd’hui l’économie n’est pas florissante et l’agriculture présente ici une particularité : il y a des petites fermettes familiales et de grandes exploitations pour le commerce extérieur souvent consacrés à la banane, au café ou aux bovins. Des cultures se sont développées au détriment de la banane : le café , le coton et le tabac. Le grand acteur de l’économie hondurienne sont les Etats-Unis : des investissements dans le pétrole et les mines.

La production de tabac est de 10 milliers de tonnes.

Les cigares du Honduras ont tendance à être plus forts que ceux de la République dominicaine ou du Nicaragua et sont généralement puissants, avec une fumée assez corsée. Cependant, il existe plusieurs quelques marques de cigares de Honduras plus douces.

Le pays produit une belle variété de marques de cigares, de nombreuses tailles et formes se démarquant ainsi également par leurs saveurs.

Voici une liste de marques de cigares du Honduras parmi les plus connues :

Las Cabrillas
Aliados
Exhibit
Belinda Cigars
Rafael Gonzalez
Helix
Indian Tabac
Encanto
Hoyo de Monterrey
Zino
Don Jose
Punch
Casa Magna Oscuro
Marca Fina
Gispert
Camacho Cigars
Habana
Puros Indios
CAO
Excalibur
Baccarat
Flor de Jardin
Crown Fumas
El Rey del Mundo
Paul Vato Cigars
Flor de Maria Mancini
Flor de Selva
Conuco
Don Lino
Don Mateo
Rocky Patel
Cruz Real
Saint Luis Rey
Santa Rosa
Bargain Bundles
Joya De Havana
Flor de Copan
Thomas Hinds
Villa Zamorano
Smokin’ Toad
Carlos Torano
Sancho Panza
Don Tomas
La Aroma de Cuba

Nous noterons que parmi ces marques se trouvent différentes marques également présentes sur le marché du cigare cubain.

Partagez cet article...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *